C'est parce que je ne suis pas douée



“Pour avoir du talent, il faut être convaincu qu’on en possède”


Gustave Flaubert



"C'est parce que je ne suis pas douée". Voici une phrase qu'il m'arrive très souvent de prononcer. Beaucoup trop souvent. Elle sonne presque comme une excuse vous ne trouvez pas ? Lorsque je n'arrive pas à faire quelque chose, c'est bien simple c'est dans les gènes, je n'y peux rien. C'est parce que je ne suis pas douée. Je n'ai pas de talent dans ce domaine donc si je n'y arrive pas, ce n'est pas de ma faute. Ce raisonnement est relativement débile. Et pourtant c'est le mien. Admirez la contradiction de la fille. 

J'ai toujours eu des facilités à l'école. Mis à part les cours de sport. Mais même si je suis convaincue d'être nulle en sport, je m'engageais assez en cours pour que cela passe. Qui dit facilités dit donc un besoin moindre de travail. Non pas que je me tournais continuellement les pouces, les bonnes notes ne tombaient pas du ciel comme la pluie en Bretagne (cliché je sais), il y avait un minimum de travail derrière, mais pas énormément non plus. Alors dès que j'ai commencé à toucher à des disciplines dans lesquelles je n'avais pas de facilités, ça a commencé à coincer. Exemple le plus flagrant : l'apprentissage de la guitare. J'ai commencé les cours en quatrième et j'en ai pris pendant quatre ans. J'avais un prof génial, extrêmement doué et super sympa. Au début j'étais très motivée, je bossais tous les soirs. Puis les difficultés ont commencé, les progrès n'aillaient pas aussi vite que je l'aurai voulu (on ne devient pas Jimmy Hendrix en un claquement de doigts),  je voyais des gens bien plus doués que moi. J'ai un peu commencé à abandonner, j'allais toujours aux cours mais je travaillais de moins en moins à la maison. Je me donnais comme excuse que je n'avais pas le temps et bien sûre que je n'étais pas douée pour cela. C'est plus facile. Ça fait maintenant un an que je n'ai pas touché à mon instrument, c'est très con. Je ne peux m'empêcher de me dire que si je n'avais pas été aussi bête j'aurais un meilleur niveau à ce jour.

Dans deux jours, trois pour moi, c'est la rentrée. La grosse rentrée. Je vais faire un an de Mise à Niveau en Arts Appliqués (MANAA). Et j'ai peur car je sors complètement de ma zone de confort. Si j'échouais ? Si je n'étais pas faite pour cela ? En effet, je ne sais pas dessiner, je n'ai pas cette capacité innée à faire glisser harmonieusement le crayon sur le papier dans le but de créer de belles choses. Je ne suis pas douée. Pourtant j'aime créer, j'ai des milliards d'idées dans la tête. Sauf qu'au moment de la réalisation, le résultat espéré n'est pas là. Je sais que cette année est faite pour apprendre tout cela justement. Cependant il y a toujours des "mais" et des "et si" qui restent en suspension.



"Le talent ça n'existe pas, le talent c'est l'envie de faire quelque chose"

Jacques Brel


C'est avec cette citation que j'ai commencé ce blog. Il s'agit d'une de mes citations préférées, qui me motive. Pourtant je continue de dire que je ne suis pas douée pour certaines choses. Paradoxe quand tu nous tiens. Si je suis cette phrase à la lettre, j'en déduis que si je m'investis dans quelque chose et que je m'engage, je réussirais quelques soient mes "prédispositions naturelles" à effectuer cette chose. D'accord. Mais avant tout cela, il faut avoir confiance en soi et faire abstraction des autres. Il faut arrêter de se comparer. Poser son cerveau de temps à autre. Sinon ça coince. J'écris tout cela sans pour autant le mettre en pratique. Je suis la reine du "faites ce que je dis mais pas ce que je fais". 

Alors pour la rentrée, je ne vais pas prendre quarante mille bonne résolutions débiles que je ne tiendrais jamais (du genre faire intensément du sport et arrêter la pâte de spéculoos). Que nenni. Je vais en prendre juste une. Arrêter de dire que je ne suis pas douée. Et surtout y croire. Apparement "quand on veut on peut" disait l'autre. Quelque soit notre soi-disant talent. Je vous propose de faire cela vous aussi, si vous êtes dans le même cas que moi. 


tel Pikatchu je suis déterminée


14 commentaires

  1. Arrêter de se comparer aux autres, c'est probablement le truc le plus dur au monde. Mais je suis d'accord avec toi, c'est aussi quelque chose d'inné, un vilain défaut dont il est difficile, mais nécessaire de se débarrasser. A très vite ! xx

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec le temps on va finir par y arriver j'espère !

      Supprimer
  2. Je me reconnais pas mal dans ton article ! J'ai toujours eu des facilités à l'école, ça a commencé à coincer au lycée, ou je stagnais à 12 de moyenne sans faire d'efforts, et au bac j'ai eu des notes dans la moyenne de mon année, sauf la seule matière où je voulais vraiment une très bonne note et où j'ai vraiment bossé : l'Histoire. J'avais 14 de moyenne, j'ai eu 17 au bac. Et, comme toi, je répète à longueur de journée "j'suis pas douée, j'suis pas douée, voilà, c'est tout" ou "quand on est pas doué ou est pas doué..." ou la variante : "je suis un boulet". Je crois qu'au final ce genre de phrases dévalorisante ça fini par entrer en tête et on finit par y croire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est pour cela que j'ai décidé de changer cela !

      Supprimer
  3. J'adore ton article. C'est tellement ça. Moi aussi, je suis de ceux qui répètent sans cesse "Je ne suis pas douée" et tu as raison, c'est une sorte d'excuse. Comme un filet de sécurité pour me donner le droit d'échouer. Tu as là une très bonne résolution...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :) Je suis contente que tu te reconnaisses dedans (même si ce n'est pas forcément une bonne chose du coup ^^). Je me sens moins seule !

      Supprimer
  4. Il faut que tu suives l'envie de ton cœur : créer. Je pense que le fait de se trouver pas assez douée pour quelque chose, c'est uniquement par peur d'échouer. C'est une sorte de protection. Mais ce n'est pas nouveau, quand on fait quelque chose avec le cœur, on n'échoue jamais :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ce que je compte me dire ! Merci à toi :D

      Supprimer
  5. Je crois qu'on se ressemble vraiment de ce point de vue là : je passe mon temps à me comparer aux autres, à attendre de moi-même que j'atteigne les sommets tout en étant débutante, et je crois absolument au déterminisme et au fait qu'on n'a rien sans rien, que tout a des causes.
    Bref.
    Je sais que tu vas t'en sortir, parce que si, tu as du talent, ce que tu fais se démarque et tu as du charisme. Et surtout, tu es une bosseuse, tu n'as qu'à voir ce blog. Et au pire, tu auras appris plein de choses, fait de supers rencontres, et tu te seras risquée à quelque chose. Alors fonce ;)
    Juliette

    RépondreSupprimer
  6. Hey! j'adore ton blog! C'est mon premier commentaire! J'ai fait une mànaa l'année dernière. Tes doutes, me rappellent mes débuts hésitants. J'étais de nature assez impatiente et très brouillon, mais au fil de l'année J'ai fait des grand progrès! Ca aide de savoir dessiner, mais ça fait pas tout! Rassure toi! C'est super important d'avoir plein d'idée. Tu verras la manàa c'est vraiment une super année, ou on teste plein de chose. Si tu veux, des conseils je peux t'envoyer volontiers un mail! Je te souhaite plein courage! <3 Anne_claire

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :D
      Oh oui j'adorerai avoir un peu de conseils de quelqu'un qui a vécu la même chose ! Donc n'hésite pas à m'envoyer un petit mail ;)
      Des bisous

      Supprimer
  7. J'ai beaucoup aimé cet article car il me parle. Moi aussi j'ai tendance à me dire, peut-être pas que je ne suis "pas douée", mais que je ne suis pas ASSEZ douée. La nuance ? Je me dis que j'arrive à faire deux-trois trucs, que j'ai peut-être des facilités, mais pas assez pour en faire quelque chose de grand, de beau, de valable. Pour être plus précise, je pense au dessin et à l'écriture, qui sont deux domaines que j'affectionne mais je me dis que je ne ferais jamais aussi bien que tant d'autres, alors à quoi bon essayer ?
    Depuis peu justement, je me dis que ce raisonnement est nul et qu'en m'y mettant, je progresserai forcément, et que tous les gens qui réussissent sont des gens qui y croient et qui s'entraînent, et qui échouent aussi avant de réussir. Bref, je trouve ta réflexion très juste et tu as bien raison : ne te dis plus que tu n'es pas douée ! Car en plus, du peu que je connais de toi, c'est indéniablement faux.
    Gros bisous

    RépondreSupprimer
  8. J'ai beaucoup aimé cet article car il me parle. Moi aussi j'ai tendance à me dire, peut-être pas que je ne suis "pas douée", mais que je ne suis pas ASSEZ douée. La nuance ? Je me dis que j'arrive à faire deux-trois trucs, que j'ai peut-être des facilités, mais pas assez pour en faire quelque chose de grand, de beau, de valable. Pour être plus précise, je pense au dessin et à l'écriture, qui sont deux domaines que j'affectionne mais je me dis que je ne ferais jamais aussi bien que tant d'autres, alors à quoi bon essayer ?
    Depuis peu justement, je me dis que ce raisonnement est nul et qu'en m'y mettant, je progresserai forcément, et que tous les gens qui réussissent sont des gens qui y croient et qui s'entraînent, et qui échouent aussi avant de réussir. Bref, je trouve ta réflexion très juste et tu as bien raison : ne te dis plus que tu n'es pas douée ! Car en plus, du peu que je connais de toi, c'est indéniablement faux.
    Gros bisous

    RépondreSupprimer

Je lis tous vos commentaires, n'hésitez pas à m'en laisser, ça me fait très plaisir :D

© Un Sapin dans mon plac'art. Design by Fearne.